equipement-protection-individuelle

Comment choisir ses vêtements de protection ?

Les vêtements de travail sont tous des équipements de protection individuelle dans la mesure où ils permettent de protéger les opérateurs des différentes formes de risques et dangers qui les entourent.

Aussi appelés EPI, ces vêtements assurent la protection des travailleurs en fonction de leurs conditions de travail. Ces équipements ont donc des caractéristiques différentes et uniques, que ce soit : au niveau des matières, de la taille, de leurs usages, et de leurs spécificités.

Bien choisir ses vêtements de protection est essentiel et doit se faire de façon précise et réfléchie. Voici de plus amples informations à ce sujet.

Les vêtements de protection et leurs usages

Chaque métier présente ses propres risques, et c’est pour cette raison qu’il est nécessaire de choisir ses vêtements de protection en fonction de leurs usages. Afin de préserver la sécurité des opérateurs, quel que soit leur métier, il faut toujours commencer par établir une liste des risques et choisir des EPI en conséquence.

Les équipements de protection individuelle disposent tous, en principe, d’une norme spécifique ainsi que d’un marquage CE. C’est ce qui garantit leur qualité et leur capacité à assurer la protection des utilisateurs.

Choisir un EPI, c’est prendre en compte plusieurs facteurs tels que :

  • La fréquence d’utilisation (occasionnelle, régulière, intensive)
  • Le type de travaux à réaliser (bricolage, peinture, menuiserie, etc.)
  • Les conditions de travail (en intérieur, en extérieur, en milieu humide, froid, etc.)
  • Les risques qui nécessitent une protection (risques chimiques, d’éclaboussure, de perforation, etc.)

Il existe des vêtements de protection individuelle pour toutes les parties du corps de la tête aux pieds (casque, combinaison, lunettes, gants, masque, chaussures de sécurité, etc.). Toutefois, chaque professionnel devra se munir des équipements qui lui sont nécessaires dans le cadre de la réalisation de ses tâches.

En outre, pour choisir un vêtement de travail adapté, il faut s’assurer que la taille soit appropriée en fonction de chaque utilisateur. Porter un vêtement de protection de la mauvaise taille peut représenter une source de danger supplémentaire. Par ailleurs, un vêtement de protection ne doit jamais être handicapant ou gêner la mise en œuvre des travaux.

Quelles sont les matières les plus adaptées pour les vêtements de protection ?

Le choix d’une matière adaptée est indispensable lorsque l’on doit se décider pour un vêtement de protection. Chaque matériau dispose en effet de propriétés particulières, capables de protéger contre un ou plusieurs types de risques. Voici quelques indications pour mieux choisir ses EPI en fonction des matières et des finitions :

  • Pour des vêtements de protection légers et respirants, le coton est idéal.
  • Pour des vêtements de protection plus résistants, la présence d’au moins 65 % de polyester est conseillée.
  • Pour des vêtements de protection plus durables, des renforts en Cordura aux niveaux des coudes et des genoux sont préférables.
  • Pour des vêtements de protection plus qualitatifs, on penchera davantage vers des équipements à fermeture éclaire à double curseur, et disposant de finition à coutures renforcées et à empiècements doublés.
  • Pour des vêtements de protection offrant un plus haut niveau de sécurité, il est recommandé de se tourner vers des modèles incluant des élastiques aux poignées et aux chevilles.

On trouve également des EPI spécifiques constitués de telle sorte qu’ils protègent contre les risques graves comme le feu, ou encore, les produits chimiques.

Il existe également des vêtements offrant une très haute protection, notamment, contre les déchirures, les rayures, ou encore, contre les carburants. Ces EPI peuvent être constitués, selon les modèles, de matériaux renforcés comme le Kevlar, par exemple.

En fonction des métiers, il sera possible d’opter pour des EPI différents en fonction des saisons avec des protections pour l’été qui seront plus légères, et des protections pour l’hiver qui seront plus chaudes.

Pour les métiers exposés au froid extrême, il existe également des vêtements chauffants avec batterie intégrée. Bref, quel que soit le type de risque ou de danger, il existe forcément un vêtement de protection adapté.

Quels sont les différents types de vêtements de protection ?

Il existe une multitude de vêtements de protection, et chacun offre des avantages bien particuliers aux utilisateurs. En voici un aperçu complet.

De façon générale, que l’on travaille en atelier, en usine, ou en extérieur, que l’on soit un professionnel ou un particulier, il y a des activités qui requiert obligatoirement le port d’un vêtement de protection.

Les pantalons et salopettes de protection

Les jambes sont une partie du corps qui nécessitent une protection de qualité dans l’exercice de nombreuses activités. Pour cela, un vêtement de protection de type pantalon ou salopette de protection performante, adaptée et efficace, est obligatoire.

En fonction des modèles, le niveau de protection peut être différent. L’EPI peut alors représenter un bouclier contre les chocs, les salissures, les coupures, les brûlures, etc.

Certains métiers requièrent également des pantalons équipés de plusieurs poches qui sont très pratiques pour le transport de nombreux outils.

Un pantalon de protection ne doit jamais être trop étroit et entraver les mouvements de son utilisateur. Par ailleurs, pour un EPI plus durable, il est conseillé d’opter pour un modèle équipé de renforcement aux genoux.

Les combinaisons de protection

Pour bénéficier d’une protection intégrale de l’ensemble du corps, les combinaisons sont idéales. Il en existe de très nombreux modèles sur le marché, et chacune offrent des spécificités particulières en fonction des besoins de chacun.

Les combinaisons peuvent être portées en tant que vêtement principal ou en sur-vêtement selon les modèles. Si elle doit être portée par-dessus vos vêtements habituels, il est conseillé de la choisir plus ample.

Les combinaisons font partie des EPI qui offrent un large champ de protection. Il existe des combinaisons jetables qui offrent une protection contre les risques bactériologiques, notamment, mais il en existe également en tissu comme le bleu de travail.

Les finitions des combinaisons sont également très différentes d’un modèle à l’autre. Certains disposent de poches, de capuches, de fermeture à scratch ou à zip, etc. Certaines permettent également de s’ouvrir jusqu’aux chevilles, grâce à un système de fermeture éclair très pratique, car elles peuvent être enfilées sans avoir à retirer ses chaussures.

Les blouses et tabliers de protection

Les blouses et tabliers de protection sont des vêtements de travail qui apportent une protection intéressante pour le haut du corps. Elles sont généralement à porter par-dessus ses vêtements de ville.

Cette catégorie d’EPI protège efficacement contre de nombreux risques dans de nombreux métiers, notamment, en ce qui concerne les métiers liés à la chimie, au jardinage, et à la cuisine, par exemple.

Les blouses et tabliers sont capables, en fonction des modèles, de protéger contre de très nombreux risques et plus particulièrement les projections, les brûlures, ou encore, les produits chimiques.

Pour les choisir, on privilégie davantage les modèles pouvant être ajustés à la taille et au cou. Par ailleurs, tant pour les blouses que pour les tabliers, la longueur idéale se situe au niveau du genou. Les modèles disposant de poches sont également très pratiques, voire, indispensables pour certaines professions.

Attention : les électriciens devront faire attention et opter pour des modèles dépourvus de pièce en métal. Les modèles à fermeture éclair et à bouton-pression sont donc à proscrire, au profit de blouse se fermant à l’aide de boutons classiques.

Les vestes et gilets de protection

Une veste, ou un gilet de protection, permet de protéger toute la partie supérieure du corps contre différents risques : coupures, projections, salissures, etc.

Pour choisir une veste de protection, on choisira toujours des modèles ni trop serrés ni trop amples, afin de ne pas perturber les mouvements des utilisateurs. Chaque utilisateur doit pouvoir lever les bras lors de l’essayage sans que l’EPI ne le contraigne.

Pour les électriciens, la remarque concernant les éléments métalliques est la même : il faut absolument les éviter pour des raisons évidentes de sécurité.

En outre, une veste ou un gilet de protection doit être choisis en fonction de la saison afin que l’utilisateur puisse la porter de façon toujours agréable. Dans les deux cas, une matière respirante telle que le coton s’avère idéale.

Des protections spécifiques complémentaires pour une sécurité parfaite

En plus des vêtements de protection classiques, il existe un ensemble de protections complémentaires qui permettent de finaliser une tenue de sécurité en vue d’assurer une protection optimale des utilisateurs.

Ces protections doivent être choisies en fonction des spécificités de chaque métier et de chaque activité. Il s’agit principalement :

  • Des charlottes et autres couvre-tête : certaines professions requièrent de porter des protections pour la tête. C’est notamment le cas en agro-alimentaire, afin d’empêcher que des cheveux du personnel ne contaminent les denrées.
  • Des casques de protection : ce type de protection pour la tête est notamment obligatoire sur les chantiers et assure une protection optimale contre les chocs notamment.
  • Des ceintures de maintien (ou ceinture correctrice de posture) : les ceintures de maintien sont utilisées dans de très nombreux métiers. Leur objectif est simple : protéger le dos des travailleurs et prévenir de possibles douleurs chroniques. On les utilise principalement dans les métiers où les employés sont amenés à soulever des charges lourdes, et où se pencher et se relever constamment, ou même, rester dans la même position pendant plusieurs heures, postures qui peuvent entraîner ce type de maux. Les ceintures de maintien sont généralement très discrètes et peuvent aussi bien se porter en dessous des vêtements que par-dessus. Une ceinture de maintien optimale doit être choisie à la bonne taille et dans une matière respirante. À noter que pour certaines personnes déjà sensibles du dos, il existe des modèles spécifiques offrant un maintien large et plus performant.
  • Des sur-chaussures : les sur-chaussures sont généralement des protections jetables qui permettent de prévenir la contamination des espaces. On les utilise, par exemple, en agro-alimentaire, mais également dans le milieu de la police scientifique.
  • Des manchettes de protection : ce type de protection est spécifique à certains métiers et permet d’assurer une protection complète au niveau des avant-bras. On les utilise notamment lorsque le métier nécessite de plonger ses bras dans du liquide abrasif, mais aussi en tant que protection mécanique en cas de risque de coupure, par exemple.
  • Les protections auditives : certains métiers qui exposent les travailleurs à un très fort bruit nécessitent le port d’accessoire de protection spécifique pour protéger les oreilles. C’est notamment le cas sur les chantiers. Il existe plusieurs formes de protection auditives comme les bouchons d’oreilles ou les casques antibruit, entre autres.

Cas spécifique des vêtements de protection haute-visibilité

Certains métiers nécessitent de porter des vêtements de haute visibilité afin d’être parfaitement vu de tous les individus à proximité. C’est notamment le cas sur les chantiers, ou encore, en bord de route afin de prévenir au maximum tout risque d’accident.

En effet, dans les deux cas, nombre de machines, véhicules, etc. Circulent, et un accident est possible à tout moment. Les vêtements offrant une haute visibilité sont justement là pour que chaque travailleur soit parfaitement visible au sein de son environnement de travail.

Les vêtements de protection à haute visibilité peuvent aussi bien concerner les casques, que les vestes, les pantalons, et même, les chaussures. L’objectif est clair : être visible de la tête au pied. Il existe, par ailleurs, des vêtements de protection offrant différents niveaux de visibilité.

En effet, plus le vêtement est recouvert de bandes réfléchissantes à des endroits stratégiques, plus il est considéré comme visible. Pour assurer encore plus cette visibilité, les vêtements de cette catégorie sont généralement de couleur fluorescente (jaune ou orange)

La norme qui régit les vêtements haute visibilité est la norme EN NF 471-2004. Tout vêtement qui ne remplit pas les critères de cette norme sont à proscrire.

Enfin, les vêtements de haute visibilité sont répartis sous forme de classe. Les vêtements de protection de classe II et de classe III sont les plus performants.

En conclusion :

Choisir des vêtements de protection ne doit pas être pris à la légère. Dans tous les cas, il convient d’établir le type de travaux à réaliser, les risques potentiels à prendre en considération afin d’opter pour des EPI en conséquence.

Retour haut de page