Comment choisir ses équipements de protection individuelle ?

Les équipements de protection individuelle, aussi appelés EPI, désignent un ensemble de dispositifs destinés à protéger les individus qui les portent contre un ou plusieurs types de dangers.

Si on les connaît surtout pour leur utilisation dans le secteur du bâtiment, en réalité, il existe de très nombreux autres métiers qui nécessitent le port d’EPI adaptés. C’est notamment le cas de l’agro-alimentaire, du secteur de la chimie, de la restauration, de l’entretien, et bien plus encore…

Dans tous les cas, les équipements de protection individuels sont destinés à limiter au maximum les risques d’accidents liés à certaines activités. C’est pourquoi, on les choisit toujours en fonction de chacune d’entre elles.

Quelles sont les directives à respecter afin de choisir correctement ses équipements de protection individuels ? C’est justement l’objet de ce guide spécial.

Pourquoi le secteur d’activité détermine-t-il le choix d’un EPI ?

Il existe une multitude d’équipements de protection individuels et chacun dispose de spécificités uniques afin de protéger une ou plusieurs parties du corps humain contre un ou plusieurs dangers.

De façon très logique, chaque activité professionnelle expose les travailleurs à des risques de différentes natures. C’est donc en fonction du métier et des risques qu’il comporte, que l’on pourra choisir des EPI adaptés.

C’est pourquoi les EPI sont aussi diversifiés. On pourrait, par exemple, citer le milieu hospitalier et le milieu du BTP qui nécessitent obligatoirement l’un comme l’autre de porter des EPI. Des EPI certes, mais il ne s’agit en aucun cas des mêmes protections pour les deux domaines, et ce, tout simplement parce que les environnements et les risques ne sont absolument pas les mêmes.

Par ailleurs, on distingue différents types de risques, et ceux-ci donnent d’emblée une très bonne indication sur le type d’équipement de protection individuel à choisir. On distingue : les risques mécaniques, les risques biologiques, les risques thermiques, etc.

Pour chacun de ces risques, il existe des EPI adaptés dans divers formats que ce soit sous forme de casques, de blouses, de chaussures, de masques, etc.

À chaque fois que l’on choisit un EPI, on doit également le faire en fonction de la taille de leurs futurs utilisateurs. Afin que ceux-ci soient à l’aise en les portants, il est impératif de les choisir à la bonne taille. Le confort est un critère essentiel qui ne doit en aucun cas être négligé.

Enfin, il faudra, dans certains cas, les choisir en fonction de la saison ; c’est notamment le cas pour tous les métiers pratiqués en extérieur.

Enfin, il existe un ensemble de facteurs additionnels qu’il est nécessaire de prendre en considération lors du choix de ses équipements de protection individuels, à savoir :

  • Le respect des normes de conception
  • Le degré de protection
  • La marque de l’équipement
  • La durabilité de l’équipement

Quels sont les équipements de protection individuels et comment les choisir ?

On distingue en tout huit catégories d’équipements de protection individuels. Ces catégories sont établies sur la base des risques auxquels les opérateurs et opératrices s’exposent lors de l’exercice de leur fonction.

Équipements de protection individuels oculaires

Dans de nombreux métiers, les risques pour les yeux sont omniprésents. Il en existe de nombreux qui varient selon les secteurs d’activité : les risques de projection (de liquides, d’objets ou de particules), les risques de rayonnements intenses, ou encore, des risques de flash lors de soudure.

Pour choisir un type de protection oculaire de façon pertinente, il faut prendre en compte plusieurs critères qui sont : le confort d’utilisation, la compatibilité éventuelle avec le port d’autres EPI, et enfin, le degré de protection garanti par l’EPI en question.

Les modèles d’EPI permettant d’assurer la protection des yeux sont, notamment, les lunettes de protection et les visières.

Équipements de protection individuels auditifs

La protection de l’audition est une nécessité dans de nombreux métiers, et plus particulièrement, ceux où l’environnement de travail est particulièrement bruyant.

Pour choisir un EPI auditif, il faut que celui-ci soit conforme aux normes en vigueur en fonction du type de bruit (bruit continu ou bruit d’impact). L’analyse des conditions de travail est donc un pré requis essentiel pour pouvoir choisir des EPI auditifs bien adaptés. 

Les protections auditives choisies doivent également bien s’ajuster à chaque utilisateur et être faciles à entretenir.

Les protections auditives se présentent sous différentes formes : bouchons d’oreille (sur-mesure ou standards), ou casque.

Équipements de protection individuels des voies respiratoires

Les masques sont les EPI qui permettent d’assurer la protection des voies respiratoires. Ils s’avèrent indispensables dans de nombreux métiers où l’inhalation de poussières, particules, ou vapeurs nocives, représentent un vrai danger pour la santé des travailleurs. 

Comme tout EPI, le choix d’un masque de protection doit se faire de façon très minutieuse en fonction des risques présents dans l’environnement de travail.

Pour être certain de l’efficacité des masques respiratoires sur la durée, il est important de veiller à leur étanchéité avant chaque utilisation, de s’assurer de leur bon entretien, et de les utiliser selon les recommandations du fabricant.

Lors de chaque utilisation, le travailleur devra vérifier le matériel. S’il est défectueux, il devra alors le signaler à son employeur, afin que celui-ci puisse remplacer le masque en question.

De son côté, l’employeur devra également procéder à l’inspection de l’ensemble des masques de protection au moins une fois par mois, et s’assurer que les masques peuvent être entreposés dans un endroit propre et adapté lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Équipements de protection individuels pour la tête

La protection du crâne est capitale dans de nombreux métiers où les risques de choc à la tête sont possibles. En général, ce type de risque est surtout présent sur les chantiers de construction, mais pas seulement.

Comme tous les équipements de protection individuels, le choix d’un casque de sécurité doit se faire conformément à l’analyse de l’environnement et des dangers qui sont présents. C’est ensuite en fonction de la taille du casque de sécurité qu’il faudra faire un choix, afin que ceux-ci puissent parfaitement convenir aux opérateurs qui les porteront.

Attention, il existe plusieurs types de casques de sécurité. Pour orienter son choix, il faut obligatoirement déterminer si le risque d’impact provient uniquement à la verticale, ou aussi possiblement par les côtés, dans ce cas, il faudra opter pour des casques spécifiques.

Enfin, en cas de risque de choc électrique, il faudra également veiller à choisir des casques isolants et aux normes.

À noter : outre les risques de chocs à la tête, certains métiers requièrent le port d’EPI pour la tête permettant uniquement d’éviter la perte de cheveux dans l’environnement de travail. C’est notamment le cas en agro-alimentaire où le port de la charlotte de sécurité suffit aux opérateurs.

Équipements de protection individuels pour les mains

Les mains sont des membres particulièrement exposés aux risques de blessures dans l’exercice de nombreuses activités professionnelles. Les dangers sont nombreux : coupure, perforation, contact avec des matières dangereuses, radiation, brûlure, engelure, irritation, éclaboussures de métal en fusion, etc.

gants-de-protection-travail

Pour la protection des mains, les gants sont l’EPI tout désigné. Pour choisir une paire de gants adaptée, il est nécessaire d’effectuer une analyse précise de l’environnement de travail et choisir un modèle répondant aux normes adaptées.

Lors du choix de gant de sécurité, la taille doit obligatoirement être adaptée afin que le travail puisse se faire dans les meilleures conditions.

Équipements de protection individuels pour les pieds

Les pieds sont exposés à de nombreux risques, et ce, dans de nombreuses activités. Pour assurer la protection des utilisateurs pendants l’exercice de leur fonction, le port de chaussures de protection est une obligation dans de nombreux secteurs d’activité. Lorsque c’est le cas, c’est à l’employeur de fournir les équipements de protection individuels adaptés à ses équipes.  

chaussures-de-securite-travail

En effet, les dangers au niveau des pieds peuvent être particulièrement graves avec des risques de perforation, de coupure, de brûlure, mais aussi de choc électrique, d’écrasement, de glissement, ou de contact avec des matières dangereuses.

Pour choisir correctement une paire de chaussures de sécurité, la taille et le confort sont bien sûr des critères essentiels.

Par ailleurs, les chaussures de sécurité doivent répondre à des normes très précises en fonction du type de protection qu’elles offrent.

À noter : comme évoqué plus haut, certains métiers nécessitent le port d’EPI de protection afin d’empêcher la contamination ou la dégradation de certains espaces avec ses chaussures. C’est notamment le cas en agro-alimentaire, dans le secteur de la santé, ou de la décoration, qui requièrent alors le port de sur-chaussures jetables.

Équipements de protection individuels anti-chute

Pour tous les métiers qui s’exercent en hauteur, le risque de chute est toujours présent. Pour prévenir tout risque d’accident, le port de harnais de sécurité est essentiel. À noter que le risque de chute est considéré comme tel à partir de 3 mètres de hauteur.

protection-hauteur

Les harnais de sécurité sont des EPI spécifiques qui doivent obligatoirement être choisis en fonction de la morphologie des travailleurs ou des travailleuses. Ce paramètre est extrêmement important pour garantir l’efficacité et un degré de protection optimal. En outre, la vérification avant utilisation et l’entretien correct de ce type d’EPI est une obligation vitale.

Enfin, un harnais de sécurité s’utilise en complément d’autres dispositifs adaptés. Il peut s’agir soit d’un absorbeur d’énergie, soit d’un enrouleur dérouleur avec absorbeur d’énergie intégré.

Equipements de protection individuels pour le corps

Le port de vêtements de sécurité est obligatoire et nécessaire dans de nombreux secteurs d’activité. Il existe différents types de vêtement de protection qu’il est nécessaire de choisir en fonction des risques de chaque activité. On distingue en effet :

  • Des pantalons (ou short) de sécurité
  • Des vestes (ou gilet) de sécurité
  • Des combinaisons de sécurité
  • Des salopettes de sécurité
  • Des tabliers (ou blouse) de sécurité
  • Des jambières de sécurité
  • Des manchettes de sécurité
  • Des cagoules de sécurité

La plupart des vêtements de sécurité comporte la mention CE, qui garantit la conformité des pièces aux normes européennes en vigueur. Cette mention est tout simplement un gage de sécurité, et il est vivement conseillé de n’opter que pour des modèles se rapportant à cette conformité.

Les vêtements de sécurité protègent en fonction de leur configuration contre de nombreux risques comme : les éclaboussures (de liquides, de métal en fusion, etc.), les brûlures, les rayonnements, les températures très élevées, ou à l’inverse, aux grands froids, contre les risques d’électrocution, contre les substances contaminantes de type chimiques, bactériologiques, etc., et bien plus encore.

Là encore, le choix d’un EPI de cette catégorie doit se faire de façon très minutieuse, c’est-à-dire, en fonction de la taille et de la morphologie de chaque travailleur, et en assurant un confort d’utilisation optimal qui n’entravera pas les mouvements des opérateurs.

Cas des vêtements haute visibilité

La catégorie des vêtements de sécurité inclut également les vêtements à haute visibilité. L’objectif principal de ce type de vêtements est de garantir la sécurité des utilisateurs en leur permettant d’être vus par tous les autres usagers présents dans leur environnement.

On utilise principalement ce type d’EPI dans les métiers où le besoin d’être visibles est vital. Il s’agit notamment des métiers qui amènent les opérateurs à travailler sur la chaussée, en bord de route, et plus globalement, sur les chantiers où des engins mécaniques peuvent blesser à tout moment.

Attention, tous les vêtements de haute visibilité n’offrent pas le même niveau de protection. Il existe en effet plusieurs classes de vêtements. Pour un maximum de sécurité, ce sont des EPI de classe II et III sur lesquels il faut s’orienter.

En effet, plus ceux-ci sont recouverts de zones fluorescentes, plus la protection est optimale. Par ailleurs, les EPI haute-visibilité ont la particularité d’être de couleurs très vives, le plus souvent jaune ou orange.

On trouve sur le marché des vêtements de sécurité à haute visibilité de type casques, casquettes, mais aussi des vestes et des pantalons.

En conclusion :

Vous l’aurez compris, le choix des équipements de protection individuels est très important et doit absolument se faire en fonction des spécificités de chaque métier.

En termes d’EPI, ce qui convient aux uns ne conviendra pas forcément aux autres.

Retour haut de page