Quels équipements de protection pour un paysagiste ?

Le métier de paysagiste consiste à concevoir et à créer des espaces verts paysagers pour ses clients.

Si le métier paraît plutôt sécuritaire en apparence, en réalité la manipulation d’outils dangereux et l’exposition aux possibles chutes de branchages, par exemple, obligent le paysagiste à s’équiper en conséquence.

Quels sont les différents équipements professionnels du paysagiste ? C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

EPI du paysagiste, des équipements des pieds à la tête

Paysagiste, quels EPI pour la tête ?

Le principal enjeu pour un paysagiste est de se protéger contre les possibles chutes de branches, ou heurt de la tête avec les branches d’un arbre, par exemple.

Pour se faire, le port d’un casque de sécurité est vivement conseillé. Il est alors possible d’opter pour différents types de casque :

  • Un casque forestier avec grille (NF EN 1731)
  • Un casque de protection (NF EN 397/A1)

Dans les deux cas, la durée de vie moyenne d’un casque se situe entre 3 et 5 ans.

Paysagiste, quels EPI pour les oreilles ?

La protection de l’appareil auditif est essentielle lorsque l’on travaille en tant que paysagiste, et notamment, en cas de travaux dans un environnement bruyant, près d’un chantier, en bord de route, etc.

Le port d’un EPI adapté permettra, non seulement, de protéger l’ouïe, mais également au paysagiste de travailler dans des conditions agréables. Pour ce faire, il existe différents types de dispositifs :

  • Les casques antibruit (NF EN 352-2) 
  • Les casques antibruit avec atténuation active (NF EN 352-4)
  • Les bouchons d’oreilles jetables ou réutilisables standards (NF EN 352-2)
  • Les bouchons d’oreilles moulés sur-mesure

Paysagiste, quels EPI pour les yeux ?

La protection des yeux est essentielle pour un paysagiste. En effet, la vue peut être soumise à rude épreuve notamment si l’environnement de travail est poussiéreux, si le professionnel utilise des produits chimiques ou volatiles, ou encore, pour éviter toute projection d’éclats de végétaux dans les yeux lors de leur manipulation.

Pour se protéger la vue, le paysagiste peut avoir recours à plusieurs types d’EPI spécifiques, et notamment :

  • À des lunettes de protection standards
  • À des lunettes de sécurité avec protections latérales (NF EN 166)
  • À un masque de protection avec visière de protection à grillage ou transparente

Paysagiste, quels EPI pour la protection de l’appareil respiratoire ?

Les paysagistes sont des professionnels qui travaillent souvent au contact direct de produits chimiques potentiellement dangereux, comme les herbicides et produits antiparasitaires de type insecticide.

De plus, lors de la coupe de branchage, de la sciure de bois ainsi que de fines poussières peuvent être inhalées.

C’est pourquoi, le port d’EPI spécifiques pour les voies respiratoires est essentiel dans ce métier. Le nez et la bouche doivent donc être couverts grâce à des protections de type :

  • Demi-masque P3 jetable ou réutilisable avec cartouche selon les préférences
  • Masque avec filtre à gaz (obligatoire en cas d’utilisation de produits phytosanitaires)

Paysagiste, quel EPI pour la protection des mains ?

Protéger ses mains lorsque l’on travaille est essentiel pour un paysagiste. En effet, la possibilité d’accident dans ce secteur d’activité est bien réelle avec : des dangers de coupure, d’éraflure, de choc, d’écrasement, etc. Qui peuvent facilement blesser les mains.

Ainsi, se protéger est une nécessité, et pour ce faire, le port d’EPI adapté est vivement conseillé. Il existe pour cela de nombreux types de gants offrant différents niveaux de protection.

Mais attention, pour que ceux-ci soient efficaces, il est important de choisir une paire de gants à la bonne taille et dont le type de protection soit adapté aux risques de son activité.

Paysagiste, quels EPI pour la protection des pieds ?

Les risques de blessure au pied sont également très importants dans le métier de paysagiste. Coupures, glissades, écrasements, etc. Pour les éviter, il suffit de porter des chaussures de protection adaptées.

Toutefois, il faut avouer que le grand choix de chaussures de sécurité ne rend pas cette tâche très facile. Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe plusieurs formats de chaussures de protection : le format basket, la chaussure montante, ou le format botte.

Ensuite, il faudra privilégier des chaussures équipées d’une semelle antidérapante, qui évitera tout risque de glissade sur sol humide ou boueux. Elles devront également être renforcées à l’avant par un embout de protection.

Pour assurer la sécurité du professionnel lors des travaux d’élagages notamment, le port d’une paire de chaussures de sécurité anti-perforation est essentiel.

Dans tous les cas, choisir une paire de chaussures confortable est primordial pour permettre aux paysagistes de travailler de longues heures en toute sérénité.

Paysagiste, quel EPI pour la protection corporelle ?

Le travail de paysagiste peut amener les professionnels à travailler de deux façons : au sol ou en hauteur.

Les dangers contre lesquels doivent se protéger les paysagistes sont nombreux avec, entre autres, des risques de coupures, de griffures, ou encore, des réactions allergiques.

En parallèle, il est également nécessaire de se protéger contre les aléas climatiques et les intempéries. L’objectif est donc de choisir des vêtements de travail à la fois couvrant, mais offrant aussi une bonne thermorégulation.

Pour un travail dans une zone à risque, comme un travail en bord de route, par exemple, un EPI haute visibilité équipé de bandes réfléchissantes est obligatoire.

Plusieurs autres cas de figure peuvent nécessiter une protection spécifique ; c’est notamment le cas lors de l’utilisation d’un désherbeur thermique, où le port de vêtements de travail anti-feu est nécessaire. C’est également le cas lors du travail en hauteur qui impose l’utilisation de tout un système de protection incluant : harnais complet, longe avec absorbeur de choc, point d’ancrage, connecteurs, et enrouleur.

En conclusion :

Le métier de paysagiste est soumis à de nombreux risques. C’est pourquoi, le port d’équipement de protection est essentiel dans ce métier comme dans beaucoup d’autres.

Salariés, votre entreprise se doit de vous fournir les équipements nécessaires. Entrepreneur individuel, veillez à toujours avoir les EPI nécessaires pour assurer votre sécurité durant vos différentes missions.

Retour haut de page